Un MVP ( Minimum Viable Product ), à quoi ça sert et pourquoi en faire un ? Le but d’un MVP est d’apprendre, de valider et d’invalider des hypothèses de départ formulées avant de lancer un produit. En général, les MVPs sont associées aux méthodes Agile et au Lean UX.

La conception du MVP  est l’aboutissement d’une méthode de travail itérative. Un processus souvent utilisé par les UX designers pour concevoir rapidement un produit afin d’avoir une vue de sa finalité.

 

 

MVP_PAS_MVP

Un MVP possède toutes les caractéristiques d’un produit fini, seulement elles ne sont pas abouties dans leur intégralité. 



Mais concrètement c’est quoi un MVP ?

Un MVP c’est avant tout une méthode qui s’applique à un support de création. Dans le modèle traditionnel de conception, l’UX designer procède à la réalisation du produit sans étapes intermédiaires. A l’inverse, avec la méthode Agile,  il y a chaque jour une remise en question des caractéristiques fonctionnelles du produit.

 

printable_apple_watch_prototypes

 

Pour ce faire il faut organiser chaque jour un déroulement de tâches continues et mesurées. En gardant l’objectif final à l’esprit, la méthode Agile permet de conserver uneavancée séquencée du projet. Le MVP est constitué des étapes charnières de ce procédé d’élaboration.

Par exemple, les étapes pour instaurer une nouvelle fonction spécifique dans un site :

  1. – établir les fonctionnalités techniques
  2. – élaborer un prototype visuel de mise en situation
  3. – développer le service pour qu’il réponde à ses principales fonctions
  4. – tester l’usage primaire du service dans sa globalité
  5. – déterminer les points forts/faibles du service

En utilisant la méthode Agile et Lean, les changements de plans sont inévitables et ces étapes peuvent être à tout moment bouleversées. Par conséquent, un MVP n’est jamais finalisé : son but est d’apporter des solutions à un résultat final.

Et ces MVP peuvent aussi bien être un produit, un concept ou une interface.

Globalement, le MVP est un processus itératif, qui change à chaque étape de la conception d’un projet. Il se décline en plusieurs phases de recherches :

  • La compréhension : ( la recherche utilisateur ) Analyser qualitativement les futurs clients afin de déterminer les bons outils à utiliser.
  • L’exploration : ( le brainstorming ) Définir visuellement le concept et élaborer les prémices du storytelling.
  • La définition : ( la stratégie ) Fixer les objectifs principaux et les spécificités fonctionnelles du produit, le tout toujours en fonction de l’utilisateur.
  • L’idéation : ( le prototypage ) Créer une ébauche utilisable afin d’avoir une visualisation rapide et efficace du produit final.
  • L’évaluation : ( le test utilisateur ) Soumettre le résultat « maquette » à plusieurs tests protocolaires afin d’en tirer une conclusion hâtive mais suffisante.

 

sketch-by Eric Azares

Le parcours d’un utilisateur lors de l’utilisation du produit ( User Journey ). by Eric Azares

 

Cependant il n’existe pas de méthodologie exacte pour concevoir un MVP. Tout dépend du sujet auquel il s’applique. Pour autant tous les MVP ont une particularité commune : être focus sur un but unique.

Un produit MVP doit avoir une fonction unique et spécifique.

Un service MVP doit offrir seulement une prestation particulière et simplifiée.

Une interface MVP doit être axée sur une fonctionnalité du site/application.

Mais tous doivent effectuer leur tache parfaitement bien, même si ce sont encore des prototypes, nécessairement non aboutis. Car les utilisateurs voudront quelque chose qui fonctionne, et ne devront pas ressentir de frustration à cause d’un bug ou d’un dysfonctionnement.

 

mvp-definition-voiture

Un MVP constitue un produit unique et utilisable, distinct du produit final

 

Pourquoi faire une maquette quand on peut avoir le produit final ?

La conception du MVP est en adéquation avec les méthodes de travail d’un UX designer. En effet, impliqué dans un cycle Build- Mesure – Learn, ce « minimum valuable product » passe au crible la question de « ce que nous devons construire ». Or répondre à cette question est au cœur de l’UX, avec une problématique supplémentaire : « Que devons-nous construire en premier ? ». Sur ce sujet, un designer traditionnel UX va souvent essayer de rechercher une caractéristique minimale à l’ensemble d’un produit. Et cette démarche n’est tout simplement pas l’essence d’un MVP.

building_process

Le MVP d’une interface se situe entre le protytapage et la réalisation du produit fini. 

Voici comment aborder différentes conceptions d’un MVP efficace.

Anti douleur

Le minimalisme et les possibilités du MVP vont permettre d’alléger et de simplifier son utilisation : un MVP peut simplement être un bouton avec une seule action. Cela s’applique également lors de la production, en abrégeant le développement et en se focalisant sur l’aspect concret.

Arg€nt facile 

Si le produit ou le service sont destinés à des utilisateurs qui payent pour pouvoir en profiter, il est important de regarder le modèle de revenus de base et celui concernant les abonnés premium. Si vous fournissez des conseils d’experts, avez-vous vraiment besoin de construire un site avec un système de gestion de contenu, avant de tester si cela correspond vraiment à une demande des clients ? Dans ce cas, le MVP est tout simplement une newsletter. Ou, si vous vendez un produit, pouvez-vous le faire sans le panier en ligne, juste en prenant les commandes par téléphone par exemple ? Il y a beaucoup defonctionnalités qui sont souvent considérés comme des  » must-haves « , mais qui ne sont pas réellement nécessaires pour séduire le client, ou ne correspondent pas à ses besoins. Il faut examiner toutes les fonctionnalités et se demander si elles sont vraiment ce dont les utilisateurs ont besoin ou si il est prêt à payer pour les avoir.

Imaginaire 

Dans de nombreux cas, vous pourriez être en mesure de simuler manuellement des caractéristiques qui finiront par être accomplies par le système informatique. Ceci est ce qui est connu comme un trick mécanique, dans lequel vous entrez une certaine demande, qui est ensuite envoyée à une personne qui effectue la tâche et fournit ce qui semble être sortie du système. Cela fonctionne principalement lorsque le produit ou l’application demande un algorithme complexe pour exécuter une tâche (par exemple la recherche géographique d’une personne dans un rayon mesuré en fonction de son positionnement). Dans le cas d’un MVP, il est conseillé de simuler manuellement en premier

Bête, moche & méchant 

Les utilisateurs s’attachent souvent au design de l’interface qu’ils ont en main ou sous leurs yeux. Ainsi la bonne stratégie est de faire abstraction du design qui va habiller votre produit, lors de la conception de vos premiers MVP. Car inconsciemment le design d’éléments va influencer les choix des utilisateurs. Or lors d’un test technique, ce n’est pas l’objectif poursuivi.

Le but est de trouver les technologies adéquates et de se concentrer sur l’aspect technique et fonctionnel du produit. Ici les UX devront restreindre leur envie de concevoir une interface pensée pour l’utilisateur.

Futuriste 

Dernier mais non des moindres, cette approche est devenue populaire grâce au Lean startupet ses délais de réalisation très restreints. Plutôt que d’essayer de construire un produit réel, on imagine que le produit existe et on va essayer de le vendre. Ainsi il faut penser à l’après-production. Comment distribuer et faire connaître le produit ? Et donc imaginer une place commerciale pour le vendre. Ainsi dans le cas où l’on veut mesurer combien de passants auraient envie d’entrer à l’intérieur, il faut penser à la création d’une vitrine physique sans avoir de magasin réel. De même, si les utilisateurs ne sont pas intéressés par la fiche produit, il le seront encore moins par le produit en lui même. Ou bien cela signifie que la description ou les fonctionnalités ne sont pas assez abouties. Dans les deux cas cela implique une modification du produit par le biais du service marketing.

Ces stratégies, bien-sûr, ne sont qu’un point de départ , et vous en aurez probablement utilisé une combinaison. Mais le plus important est de se rappeler qu’il n’y a pas une seule bonne façon de concevoir un MVP. C’est un métier et un art comme un autre. Et à mon avis, c’est une des compétences essentielles pour un concepteur de Agile UX ou Lean aspirant à se perfectionner.

Mais surtout ne perdez pas de vue qu’un MVP est FAIT pour se tromper et faire des erreurs. Et ce qui prime est d’en tirer des conclusions et d’apporter des solutions. Et de toujours garder la tête haute 🙂

LouisCK

Source : https://newflux.fr/

0 Commentaires

Laisser un commentaire

NOUS CONTACTER

On est dans le coin. Merci de nous laisser un message et on te recontactera bientôt.

En cours d’envoi

askan_logo

Mentions légales    Tarifs     CGV       CGU     Contacts       Plan du site

© 2011 - 2018 Askan. Tous droits réservés

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?