De plus en plus de monde décide de se lancer dans une aventure entrepreneuriale. Que ce soit seul où à plusieurs, on sent qu’il y a une soif d’entreprendre dans notre pays. Cette soif vient probablement d’un désir d’indépendance, d’une envie de changer les choses dans un secteur ou tout simplement de donner un sens à sa vie. Quelles qu’en soient les raisons, des projets sont lancés en permanence. Certains explosent, certains sont rentables, certains végètent et certains ne passent même pas le stade de l’idée. Dans cet article, nous allons chercher à savoir si votre idée pourra devenir un projet passionnant (et rentable).

Que faire avec son idée ?

Une idée c’est bien beau mais ça ne change pas la face du monde. Surtout si elle reste dans votre tête ! Si vous ne passez pas à l’action pour la tester, autant rester devant Facebook, votre télé ou sur les blogs à lire des articles sur l’entrepreneuriat. Pour lancer votre projet, vous devez lui faire prendre corps. Lui donner vie en fait.

L’erreur la plus courante est de foncer tête baissée dans la réalisation technique.

On s’enferme pendant des mois pour créer son produit « en secret » dans le but de ne pas se faire voler cette idée fantastique. Lorsque la première version du projet est enfin prête, on ouvre le rideau en grande pompe mais personne n’est présent dans la salle. Et là…

giphy

En clair, ça n’intéresse personne à part vous (et vos parents s’ils vous soutiennent). Avant de libérer toute votre fougue, vous devez VALIDER votre idée. Cela signifie que vous devez être certain que cela va intéresser un nombre de personnes suffisant pour que votre projet soit viable. Si vous voulez devenir entrepreneur, vous devez accepter le fait qu’un projet doit être rentable. Sinon, il s’agit d’une passion ou d’un loisir mais pas d’un projet entrepreneurial.

Parlez de votre idée.

Lorsqu’on a une idée, on a souvent peur d’en parler. On ne veut pas « se la faire voler« . En toute franchise, sauf si vous avez inventé une molécule pour soigner une maladie rare ou découvert le moyen de contrôler la gravitation ou l’espace temps, vous pouvez parler de votre idée. Je connais des personnes qui ont travaillé sur des projets « en secret » et comme vous pouvez vous en douter, elle ont entendu des criquets lorsqu’elles ont lancé leur site… Ce que vous devez faire, c’est aller à la rencontre de vos clients cibles, leur présenter votre projet et observer leur réactions. Pour y arriver, vous pouvez passer par le web bien sûr mais je vous recommande plutôt de les rencontrer ou au pire de leur parler par téléphone. Les retours par questionnaires sont aussi utiles mais vous ne pouvez pas vous baser uniquement sur eux pour lancer votre boîte. Il vous faut du concret, du réel, de l’humain en fait. Vous devez pouvoir sentir le niveau d’enthousiasme des personnes avec qui vous parlez de votre projet. Voilà pourquoi il faut privilégier l’échange en face à face (ou par téléphone). Retenez donc l’ordre suivant pour parler de votre idée : 1/ Rencontre réelle (autour d’un verre, cela sera plus agréable) 2/ Conversation téléphonique (si vous n’habitez pas au même endroit) 3/ Recueil d’informations sur le web (envois d’emails, questionnaires, groupes, tweets, etc.) L’important est de privilégier le qualitatif sur le quantitatif (il vous faudra tout de même un certain volume de retours pour vous assurer que le marché est suffisamment grand pour que votre projet soit rentable).

Quelles questions poser à vos clients potentiels ?

Lorsque vous rencontrerez votre premier interlocuteur, commencez par le remercier de vous accorder du temps. S’il prend le temps de discuter avec vous, c’est qu’il pense que vous pouvez l’aider à résoudre un de ses problèmes (sinon il est très sympa). Votre but est de découvrir quel problème il cherche à résoudre. Naturellement, vous devez avoir une idée sur la question mais il est important que la personne vous le décrive à sa manière. Écoutez la personne attentivement, taisez-vous et prenez notes des expressions employées. Vous verrez que cela est capital. Avant de parler de votre projet, continuez à creuser. Demandez à votre interlocuteur : ♦ Pourquoi son problème est-il un obstacle ? ♦ Qu’est-ce que cela l’empêche d’accomplir ? ♦ Pourquoi cet accomplissement est important pour lui ? ♦ Qu’est-ce que cela va lui permettre ? Etc. Vous pouvez utiliser ce que l’on appelle la méthode des 5 pourquoi afin de trouver « la cause racine » du problème de votre client cible. Cela vous permettra de comprendre quels sont les enjeux véritables (et de pouvoir les solutionner dans votre produit). Continuez à prendre des notes tout au long de votre entretien. Une fois que vous en saurez plus sur les problèmes de votre cible, vous pourrez présenter votre idée de base. ♦ S’ils vous disent : « C’est très intéressant… » sans grand enthousiasme, c’est qu’ils pensent que c’est nul. En réalité, ils sont juste polis. Ils ne voient pas en quoi votre solution peut les aider. ♦ S’ils vous disent qu’ils n’aiment pas, au moins la réponse est claire. ♦ S’ils vous disent : « Quand est-ce que ça sort ? », là ça devient plus intéressant 🙂

Comment valider définitivement votre idée ?

Si à la fin de vos entretiens, vous estimez que votre produit peut réellement aider les personnes que vous avez en face de vous, tentez de le vendre. Là, vous allez me dire : « Alex tu dérailles, on a encore rien fait ! » Et bien justement, c’est encore mieux ! Admettons qu’à terme vous désirez vendre votre produit à X€, si vous dites à un client potentiel : « Écoutez, notre produit n’est pas encore prêt mais pour Y€, nous pourrons travailler étroitement avec vous pour vous aider à [résoudre le problème et citer les avantages de cette collaboration] ». Que se passe-t-il lorsque l’on fait cette proposition ? 1. On teste si l’idée est vraiment bonne : si quelqu’un vous paye alors que le produit n’existe pas, c’est que vous tenez quelque chose ! 2. On obtient ses premiers clients : faire ses premières ventes, c’est bon pour le moral et la motivation. 3. On gagne de l’argent : cet argent pourra vous aider à créer le produit ou à vivre le temps qu’il soit créé. 4. Vous allez obtenir des retours concrets : si quelqu’un paye pour votre produit, il ne va pas vous faire des retours du genre « c’est bien ce que tu fais gamin ». Si quelque chose ne va pas, vous le saurez. 5. Vous vous mettez la pression : avec des clients qui payent pour obtenir des résultats, vous n’allez pas vous trouver d’excuses pour repousser des tâches, vous les ferez et avancerez plus vite. Pour vous montrer ce que cela peut donner dans un véritable projet, je peux vous parler d’un projet que je suis en train de lancer.

Ce que vous pouvez en retenir pour votre projet

Il s’agit d’une belle histoire mais le but de cet article est de vous donner un coup de main pour faire décoller votre projet. Rappelez-vous qu’avant de vous lancer dans la mise en oeuvre de votre projet, vous devez impérativement valider votre idée en parlant à vos clients cibles. Ils vous fourniront des retours précieux. Notez bien ces informations, analysez-les et décidez de poursuivre ou non votre projet. Au moins, vous serez fixé rapidement. Si vous décidez de continuer, proposez-leur de précommander votre produit avec une offre gagnant gagnant. Pour ma part, il s’agissait d’une prévente à tarif avantageux mais si vous avez besoin de faire développer un service en ligne (saas), vous pouvez demander plusieurs milliers d’euros en échange d’un accès à vie au service. Et surtout, utilisez le vocabulaire employé par les personnes avec qui vous avez échangé dans votre argumentaire de vente et autres supports de communication. Grâce à cela vos prospects se diront : « Whaou, ils savent exactement ce que l’on ressent ! ». Allez, il ne me reste plus qu’à vous dire : « Au boulot ! ».

 

credits: La Ruche

0 Commentaires

Laisser un commentaire

NOUS CONTACTER

On est dans le coin. Merci de nous laisser un message et on te recontactera bientôt.

En cours d’envoi

askan_logo

Mentions légales    Tarifs     CGV       CGU     Contacts       Plan du site

© 2011 - 2018 Askan. Tous droits réservés

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?